Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on CSRWire.ca, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@csrwire.ca

Advertisements

Assainir les eaux usées ne suffit pas

Wednesday, September 22nd 2010 12:28:32pm

Pour diffusion immédiate

Assainir les eaux usées ne suffit pas  

Toronto, le 22 septembre 2010 – « Les systèmes municipaux d'assainissement des eaux usées empirent la pollution de nos Grands Lacs », signale M. Gord Miller, le commissaire à l’environnement de l’Ontario. Dans son rapport annuel de 2009-2010 publié aujourd’hui, il dit qu’il s’agit d’une conséquence de la croissance rapide de la population du sud de l’Ontario, et que le ministère de l’Environnement ne fait rien pour régler le problème grandissant.

M. Miller met en évidence la détérioration de certains indicateurs sur la qualité de l’eau des lacs Érié et Ontario.  

• Le rapport État des Grands Lacs, 2009 des gouvernements canadien et américain qualifie la situation du phosphore de « médiocre » dans les eaux littorales des lacs Ontario et Érié et dans certaines parties du lac Huron.  

• La qualité des plages en Ontario porte les qualificatifs « médiocre » et « se détériore » pour les lacs Érié et Ontario.

« Les Américains ont été capables de réaliser d'excellents nettoyages de leurs lacs et rivières en renforçant leur loi sur l'eau saine (Clean Water Act) et en définissant des normes claires sur les eaux usées municipales », précise M. Miller. « Par contre, de notre côté de la frontière, la qualité de l’eau se détériore en même temps que la croissance en plein essor de la population accentue les charges dans les effluents. À mon avis, cette combinaison indique clairement qu’il faut agir. Toutefois, le ministère semble rester immobile. Il pourrait ralentir, voire stopper, l’aggravation graduelle des charges polluantes en adoptant progressivement des limites strictes sur les effluents. Cependant, il n’a pas raffermi ces directives sur les effluents depuis 27 ans. »

Les rejets des usines municipales de traitement des eaux usées se situent parmi les sources de pollution les plus imposantes pour nos Grands Lacs, particulièrement pour les lacs Érié et Ontario. Des millions d’Ontariens dépendent également de ces lacs comme source d’eau potable et de plan d’eau à proximité pour la nage, la pêche et la navigation de plaisance.  

« On s’attend à ce que la population augmente de près de 5 millions de personnes d’ici 2036. Par conséquent, il est urgent pour l’Ontario de protéger ces lacs et de commencer à réduire les concentrations des rejets des eaux usées municipales », indique M. Miller. « La technologie pour le faire existe. »

Le rapport du commissaire présente le cas de la ville de Guelph à titre d’exemple de ce qu’il est possible de faire. Guelph possède des eaux usées traitées de très bonne qualité, car elle a optimisé son processus d’assainissement et elle a investi dans la formation de son personnel et le développement de leurs compétences. Ces investissements ont aidé la ville de Guelph à épargner environ 20 millions de dollars qui sinon auraient servi à mettre à jour les installations. »

Le commissaire à l'environnement de l'Ontario (CEO) est nommé par l'Assemblée législative pour agir comme agent de garde environnemental et indépendant pour la province et faire rapport sur les décisions gouvernementales environnementales.  


-30-


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Hayley Easto, coordonnatrice des communications et de la sensibilisation
Bureau du commissaire à l’environnement de l’Ontario
Tél. : (416) 325-3371
Numéro sans frais pour les requêtes : 1 800 701-6454
hayley.easto@eco.on.ca

Also available in English.


Click for high-resolution photo.